Sexualité
20 December 2016 ( 594 views )
Advertisements

Attention ! Ces 5 choses affectent vos parties intimes

Certains gestes, habitudes ou pratiques peuvent impacter la santé vaginale, bien qu’ils nous paraissent très sains. Faisons le point sur les 5 choses que votre vagin n’aime surtout pas et pourquoi !

La vulve qui désigne la face externe de l’ensemble des organes génitaux de la femme, est une partie très sensible qui nécessite des soins adéquats. À commencer par une bonne hygiène intime ni trop excessive ni trop négligée, pour maintenir un bon équilibre de la flore vaginale.

Seulement beaucoup de femmes font l’erreur d’adopter certains gestes et pratiques, pour des fins esthétiques et parfois même sanitaires, qui peuvent nuire à la santé génitale et causer plusieurs problèmes gênants. 

Voici les 5 choses qui peuvent affecter la santé vaginale, plus particulièrement, et dont vous n’avez certainement pas conscience :

Les sièges de vélo :

Que vous soyez cyclistes professionnelles ou amatrices de la petite reine, vous avez certainement été sujettes aux irritations.Bien que le vélo soit très bénéfique à la santé et surtout agréable pour les promenades, le siège reste assez inconfortable et peut provoquer des irritations dues aux frottements ainsi que des mycoses, voire des kystes vulvaires dans certains cas.

Pire, les sièges de vélo, peuvent aussi affecter la vie sexuelle. Selon une étude publiée en 2012, les guidons de vélos localisés à un niveau plus bas que les sièges peuvent augmenter des pressions dans la zone du périnée et sont également liés à la réduction des sensations génitales.

Les fruits et les légumes :

Pour pimenter leur vie sexuelle, certains couples s’adonnent à des pratiques érotiques qui nécessitent parfois l’utilisation de certains objets ou encore de… nourriture. Ces jeux sexuels qui impliquent l’usage d’aliments sont en réalité un type de fétichisme connu sous le nom de la sitophilie. Les fruits et légumes, notamment, aux formes solides et très évocatrices sont très souvent utilisés pour la pénétration. Seulement aussi plaisantes puissent-elles être, ces pratiques ne sont pas toujours sans danger. Les épisodes d’objets ou fruits et légumes coincés dans les parties intimes ne sont pas rares, mais ce n’est pas là le seul souci.

Les fruits et légumes peuvent comporter des bactéries, qui contaminent le vagin, une fois introduit dedans. Ceci peut non seulement perturber la flore vaginale mais aussi causer des infections.

Les sous-vêtements sales :

Ce n’est pas pour rien qu’on nous a appris à changer nos sous-vêtements chaque jour dès notre jeune âge. En effet, les sous-vêtements peuvent être un vrai nid à bactéries, parce qu’ils accumulent la transpiration et les secrétions vaginales, offrant un environnement humide et propice à la prolifération des germes pathogènes. Ces derniers peuvent être à l’origine de différents problèmes, comme les démangeaisons, les irritations, les mauvaises odeurs ainsi que les infections et mycoses vaginales.

Évitez donc ces désagréments et veillez à changer vos sous-vêtements chaque jour ! Les personnes qui font du sport doivent aussi s’assurer de se changer immédiatement après l’entrainement, à cause de la transpiration excessive.

Les piercings :

Les piercings, en général, nécessitent un soin bien particulier pour éviter toute infection. Mais quand il s’agit de piercings génitaux, il faut doubler de prudence et faire très attention à l’hygiène.

Certaines femmes choisissent de faire des piercings intimes pour leur côté esthétique, tandis que pour d’autres, il s’agit d’une façon d’avoir une sensation de stimulation permanente, surtout quand le piercing est situé au capuchon du clitoris. Il existe plusieurs types de piercings génitaux féminins, notamment les piercings des petites lèvres, des grandes lèvres, ou encore du clitoris.

Mais peu importe les motivations de chaque femme ou l’emplacement du piercing, les risques ne sont pas moindres. Outre la douleur et l’inconfort occasionnés, les piercings peuvent causer de sérieuses infections si le sujet ne respecte pas les bonnes règles d’hygiène et d’entretien.  Chose qui n’est pas très facile, vu que cette partie intime n’est pas toujours facile à entretenir !

Les produits intimes :

On ne cessera jamais de le dire : le vagin est un organe capable de s’auto-protéger et peut se nettoyer lui-même ! Il n’a donc pas besoin d’être nettoyé avec du savon, même doux, ou avec des produits d’hygiène intime. Ceci peut non seulement causer des irritations de la peau et des démangeaisons mais va également perturber l’équilibre de la flore vaginale.

Sachez aussi que si votre savon est assez doux pour votre peau, cela ne veut pas dire qu’il le sera pour votre entre-jambe.

Pour avoir une bonne hygiène intime, vous n’avez besoin que d’eau pure. Faites des toilettes intimes externes et ne vous aventurez pas là où il ne faut pas. Évitez également les pratiques douteuses comme les douches vaginales qui mettent votre santé en danger et peuvent aussi augmenter les risques du cancer des ovaires.

Recommended Videos

Advertisements

You may also like

Mécanisme de l'érection Le premier clitoris imprimé en 3D Les bienfaits scientifiquement prouvés du sperme sur la santé L'image de la semaine : un pénis fracturé